Enseignante en arts plastiques de formation, née aux Îles de la Madeleine, Myriam Leblanc s’inspire de l’art naïf et du schématisme libre et décomplexé des dessins d’enfants pour créer des œuvres colorées qui rendent hommage à sa communauté d’insulaires et à son territoire, aujourd’hui menacé de disparaître.

 

L’univers maritime s’ancrant au cœur de ses recherches, l’artiste joue à déformer le réel et à le simplifier à la manière d’un enfant qui ne connaîtrait pas les règles, utilisant principalement l’acrylique pour donner vie à ses souvenirs.

 

Si son travail prend racine dans le développement graphique des enfants, dans le non-respect des proportions et l’absence de point de fuite qui le caractérisent, il se développe autour de l’individualité de chacun des sujets mis en lumière, de ce qui les distingue ou les définit. Leblanc l’admet, ses peintures visent avant tout à susciter l’émerveillement, à recréer l’atmosphère des Îles, à faire en sorte que celui ou celle qui regarde la toile s’y sente comme en visite.

 

La nostalgie de la proximité, celle de l’eau et celle de la famille, nourrit son travail depuis près d’une dizaine d’années et se peaufine actuellement à travers son retour au baccalauréat en arts visuels et médiatiques, à l’Université Laval.

- Marilyne Busque-Dubois

©Myriam Leblanc | 2021 | Tous droits réservés

Toute reproduction du contenu ou des oeuvres de ce site web est interdite sans l'autorisation écrite de l'artiste.